benchmark_carre

BENCHMARKING OU RECHERCHE DE COMPÉTITION ?

2020/02/12

Créée au début des années 1980 par Xerox, la recherche de compétition ou benchmarking en anglais, est aujourd’hui très répandu dans le monde de l’entreprise. C’est une technique de marketing qui consiste à étudier et analyser les méthodes des autres entreprises afin de s’en inspirer et d’en retirer le meilleur. Tout en restant lucide sur les limites de ces sources d’inspiration, le benchmarking permet d’être plus compétitif et de se positionner par rapport à la concurrence directe. C’est un processus continu de recherche, d’analyse comparative, d’adaptation et d’implantation des meilleures pratiques pour améliorer sa performance et être réactif face aux évolutions du marché.

 

Pourquoi faire un benchmark ?
Une entreprise devrait toujours être en benchmarking pour être au courant de ce qui se passe sur un marché en évolution constante. Il donne une vision sur les stratégies concurrentes ou les plus performantes. S’il s’agit d’un processus à renouveler régulièrement, la recherche de compétition peut être réalisée pour diverses occasions : améliorer votre relation client, le référencement de votre site web ou encore changer votre stratégie de communication.

 

Les étapes à suivre pour faire un benchmark :
Étape 1 : Auto-évaluation
C’est le moment de se pencher d’une façon critique sur vos performances.
Posez-vous les bonnes questions : à quel niveau pensez-vous avoir du retard ? Sur quels points pensez-vous avoir besoin d’amélioration ? Il est essentiel de bien cadrer et délimiter son benchmark pour ne pas crouler sous les informations et s’éparpiller.

 

Étape 2 : Identifier la concurrence
Faites une liste exhaustive de vos concurrents en essayant d’identifier ceux qui excellent sur les points choisis. N’hésitez pas à répertorier vos concurrents directs mais aussi des compétiteurs plus éloignés dans leur domaine d’intervention ou ceux qui concurrenceraient votre activité uniquement sur certaines gammes de produits par exemple. Attention néanmoins à ne pas en choisir trop afin de ne pas avoir trop d’informations.

 

Étape 3 : Comparer vos forces et vos faiblesses
Une fois votre liste élaborée, vous allez pouvoir comparer vos atouts à ceux de vos concurrents mais aussi identifier les principales faiblesses de chacun pour avoir un point de vue global et objectif. C’est un travail assez répétitif mais qui est primordial pour la bonne marche de votre analyse compétitive.

 

Étape 4 : Trouver des opportunités
Après avoir effectués les étapes 1, 2 et 3, essayez de dégager quels sont les besoins qui pourraient être comblés et quelles stratégies pourraient être mises en place pour se positionner différemment sur le marché.

 

Étape 5 : Communiquer le benchmark
Le benchmark est réalisé, il faut désormais le faire circuler dans votre entreprise et surtout faire accepter les changements à mettre en place.